Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peut être que Macron sera l'alternative pour empêcher l’extrême droite d'arriver au pouvoir, mais que des gens issus de la gauche et qui le soutiennent, ce qui est leur droit le plus strict, arrêtent de nous dire que Macron représente la social démocratie, comme le répétait sans cesse, sur le plateau de "C ce soir" sur la 5, cet ancien porte-parole du PS, Eduardo Rihan Cypel rallié dernièrement à Macron .
 
Non Macron n'est pas un social démocrate. La social démocratie repose sur un certain nombre de caractéristiques et notamment 3:
- l'association des corps intermédiaires, de la société civile organisée, à l’élaboration des décisions,
- une politique de redistribution pour lutter contre les inégalités
- Des services publics de qualité.
 
Je n'ai pas besoin de faire de grands développements pour dire que Macron ne coche aucune case.
 
Je n'en déduis pas pour autant qu'il n'est pas un démocrate. Je le précise car si je ne le disais pas on me reprocherait de dire ou de laisser entendre que Macron est un "Dictateur".
 
Cependant, il ne correspond ni à la conception de la démocratie que je me fais et encore moins à la caractéristique de la social démocratie.
 
Je ne veux reprocher à personne de soutenir Macron. Qui serais-je pour le faire d'ailleurs?
 
Mais j'en ai ras le bol d'entendre ceux qui, pour des raisons diverses, n'osent pas soutenir Macron pour ce qu'il est, affirmer aujourd'hui que choisir Macron serait choisir la Social Démocratie,
 
Je me désole avec beaucoup d'autres que la social démocratie ne soit pas au RDV, de cette échéance électorale.
 
Mais faire croire que Macron est son représentant ce n'est pas aider l'avenir. Pire c'est rajouter une couche dans la perte de repère. C'est ne pas assumer son choix. Faire éclater le système est une chose, en construire un autre en est une autre. Concernant la reconstruction, là encore Macron ne coche aucune case.
Les 5 ans de mandats de Macron n'ont accouché d'aucun Parti, d'aucune vision, d'aucune pensée portée collectivement. Ce qui dans une démocratie n'est pas tenable.
 
Durant son mandat, non seulement l'extrême-droite n'a pas régressé, comme le laissait entendre sa promesse électorale de 2017, mais elle a progressé. Sans bien sûr faire peser sur les seul épaule de Macron cette réalité, il est difficile de l'exonérer de toutes responsabilités
 
Peut-être que Macron sera l'alternative pour que l'extrême-droite n'arrive pas au pouvoir..., en 2022. Les années qui viennent devront être des années de reconstruction d'une alternative à Macron et à l'extrême-droite. Celle-ci devra se construire sur des bases social-démocrates, adaptées à  à la situation de notre période, autour des 3 axes qui la caractérisent.
 
Çà ne sera certes pas facile, mais que chacun assume ses choix: Oui Macron est un démocrate, Non Macron n'est pas un social démocrate. 
 
Bien sûr au deuxième tour je ferai barrage à l’extrême-droite. Je voterai probablement Macron si c'est lui le candidat du camp républicain. Mais ce vote sera un vote contre l’extrême-droite et pas plus.
 
Gaby BONNAND